Journées suisses du véhicule historique 24./25. Avril 2021

Journées des véhicules historiques : toutes les voitures classiques sur la route!

Les Journées suisses des véhicules historiques se dérouleront à nouveau le week-end du 24/25 avril. La Fédération suisse des véhicules historiques (FVH) appelle à sortir tous les véhicules historiques de leur hibernation et à les faire sortir dans les rues et sur les places. De cette manière, les passionnés de l'ancien et du jeune âge veulent éveiller la compréhension du public pour la préservation du patrimoine culturel à quatre roues et susciter la sympathie. Nous vous donnons également un lien vers la liste officielle des événements.

Publié le 23.04.2021

Dernières nouvelles de la SHVF:
L'étude "Véhicules anciens en Suisse" a suscité de nombreuses réactions positives. Quelles conclusions pouvons-nous en tirer ? 

Avec l'étude "Véhicules anciens en Suisse", qui a été largement diffusée entre-temps, l'organisation faîtière SHVF a publié un ouvrage qui a fait couler beaucoup d'encre. Nous avons reçu un grand nombre de réactions, toutes positives et encourageantes.

Avec la version imprimée de cette étude, nous avons satisfait tous les clubs membres, les médias publics, les chefs des bureaux de la circulation routière et un grand nombre de politiciens nationaux. Les réactions ont été très spontanées. La présentation professionnelle et le sérieux de l'ensemble du travail ont été salués à plusieurs reprises et l'organisation faîtière SHVF a été sincèrement remerciée. Il est confirmé que de nombreuses personnes ont attendu les chiffres clés et les évaluations désormais disponibles.   

Pour les besoins de l'étude, les "véhicules anciens" ont été définis comme des voitures, des motos, des véhicules utilitaires et des tracteurs de plus de 30 ans ou, pour les "jeunes", de plus de 20 ans. En règle générale, ces véhicules ne sont plus utilisés quotidiennement. Ces véhicules sont aussi communément appelés "voitures classiques", "véhicules de collection" ou "véhicules historiques".

Tout d'abord, le public de plus de 18 ans de toutes les régions du pays a été sondé. Cette enquête a été suivie d'un sondage auprès de 3 600 propriétaires de véhicules anciens et des présidents de clubs dédiés à ce hobby. Enfin, une enquête a été menée auprès des entreprises du secteur et des offices de tourisme qui s'occupent professionnellement des véhicules anciens.

N'est-il pas étonnant que les 179 000 véhicules anciens en Suisse (=2,9% du parc automobile total) atteignent un kilométrage annuel de seulement 790 km par véhicule ? Les véhicules anciens ne représentent qu'un pour mille de tous les kilomètres parcourus dans ce pays ! Une comparaison des quantités : on estime que 95 000 monuments architecturaux en Suisse sont sous protection nationale, cantonale ou communale. Cela correspond à environ 4 % de l'ensemble des bâtiments.

Les véhicules anciens constituent donc une espèce rare de biens culturels spéciaux et mobiles. À l'avenir, ils feront l'objet de toute notre attention. L'organisation faîtière soutient les 53 000 propriétaires de ces véhicules au mieux de ses connaissances via les quelque 150 clubs. Cela inclut la délivrance de la carte d'identité FIVA (communément appelée "passeport FIVA"), qui documente l'état et l'historique d'un véhicule ancien combattant. Et puis, bien sûr, le lobbying politique, qui se déroule généralement dans le calme et au cours de conversations personnelles, mais qui finit par aboutir à un succès :

Depuis le 1.1.2021, les camions vétérans (avec le code d'entrée 180) sont également autorisés à participer aux réunions le dimanche ! Après 5 ans, notre proposition devient juridiquement contraignante.

Depuis le 1.1.2021, les voitures avec remorque (y compris celles chargées d'un véhicule vétéran !) sont autorisées à rouler à 100 km/h sur les autoroutes. Ici aussi, nous avons mis la main à la pâte.

 

Traverser la frontière avec une voiture de collection

Les problèmes liés au passage des frontières avec les véhicules des vétérans, qu'ils soient sur leurs propres essieux ou sur une remorque, semblent s'être atténués grâce à nos clarifications et conseils. En tout état de cause, aucune nouvelle plainte concernant les activités arbitraires des fonctionnaires des douanes n'a été reçue. C'est une bonne nouvelle.  

Cependant, nous avons encore de nombreuses préoccupations sur la liste de souhaits des propriétaires de véhicules anciens que nous pouvons maintenant étayer par des chiffres réels grâce à l'enquête. Un petit échantillon de nos souhaits :

 

Les taxes sur les véhicules à moteur pour les voitures classiques sont trop élevées

Dans de nombreux cantons, les taxes sur les véhicules à moteur sont fixées à un niveau beaucoup trop élevé compte tenu du faible kilométrage. Nous préconisons un "taux fixe" ou "taxe d'entrée", qui devrait être le même pour tous les véhicules d'anciens combattants. Les taux pratiqués dans les cantons de BS et BL servent de modèle. Dans certains cantons, des consultations sur ce sujet sont actuellement en cours. La plupart d'entre eux s'inquiètent de l'écologisation, c'est-à-dire de l'allègement fiscal des véhicules (électriques) supposés propres et de la charge supplémentaire imposée aux "véhicules sales". Les véhicules vétérans ne doivent pas tomber dans cette marmite et doivent être taxés de manière différenciée !

 

Document d'échappement obsolète

Le document relatif aux émissions de gaz d'échappement a fait son temps et devrait être supprimé ! Les véhicules mis sur le marché entre le 1.1.1976 et environ 2003 doivent subir un test d'émissions obligatoire chaque année, dans certains cas tous les 2 ans. Cela devrait encore concerner environ 200 000 voitures, soit environ 4 % du nombre total de voitures particulières immatriculées. Compte tenu du faible kilométrage des véhicules concernés et de la diminution du nombre d'instruments de mesure étalonnés dans les garages, il convient de se débarrasser au plus vite de cette vieille lubie. La SHVF soumet une demande à cet effet.

 

Référendum contre la loi sur le CO2

Plusieurs associations de transport et d'entreprises ont lancé un référendum pour permettre aux électeurs de se prononcer sur la question. Le transport privé motorisé - et cela inclut les véhicules des vétérans - sera une fois de plus désavantagé par l'augmentation du prix du carburant d'au moins 12 centimes par litre. Le conseil d'administration de la SHVF demande à tous les propriétaires de véhicules d'anciens combattants de soutenir le référendum.

L'argumentation est disponible sur www.vernuenftig-bleiben.ch

 

Carburants synthétiques / Carburants électriques

Nous suivons avec beaucoup d'attention le développement des e-carburants. Ces carburants sont produits à partir de l'électricité d'origine hydroélectrique et du dioxyde de carbone (CO2) de l'air et peuvent alimenter nos véhicules vétérans de manière écologique. Porsche est à l'avant-garde dans ce domaine ! Bien sûr, car les nombreuses 356 et 911 veulent aussi pouvoir être déplacées à l'avenir !

  

Nos remerciements vont à tous les clubs et à tous les passionnés qui soutiennent notre hobby commun même dans les temps difficiles actuels et qui permettent de le vivre en organisant des événements possibles.

 

Texte : Stefan Fritschi et SHVF (Bernhard Taeschler)
Photo : Vesa Eskola (Ford Modèle T 1919 de Helmut Kühnis)

<< Retour à l'aperçu

Poursuivez votre lecture :


Les abonnés de l'ai ont droit à l'accès illimité à tous nos contenus numériques. Veuillez vous connecter avec votre compte. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un ICI gratuitement. Votre numéro de client et d'abonnement personnel se trouve sur la facture d'abonnement et sur l'emballage de votre magazine.